BASF Pest Control Solutions France

BASF Pest Control Solutions France

Contacts

Blattes

Les blattes représentent l'un des risques les plus importants pour la santé publique, car elles véhiculent différentes maladies nocives. BASF propose des solutions combinant un contrôle rapide et des résultats durables.

Le défi contre les blattes

Les blattes sont dominantes, insaisissables et abondantes. Elles sont associées à de nombreux organismes pathogènes, sont source d'allergènes chez l'homme et évoquent systématiquement un manque d'hygiène. Leur présence dans les aliments conservés, transformés ou servis est donc inacceptable.

Cependant, la lutte contre les blattes dans ces environnements peut se révéler particulièrement difficile. Elles se déplacent facilement sur les denrées et se reproduisent rapidement pour vivre dans les fissures et rainures difficiles d'accès.

Les difficultés d'éradication sont généralement dues aux méthodes employées qui ne prévoient pas une inspection suffisante, mais aussi à un manque de coopération entre les occupants d'un même bâtiment ou à une confiance excessive dans les produits ou méthodes d'application individuels.

Même des niveaux de contrôle supérieurs à 90 % peuvent ne pas suffire pour empêcher une réapparition relativement rapide des nuisibles, ce qui témoigne de l'ampleur de l'enjeu.

Les blattes sont fréquentes dans les installations commerciales où l'on fabrique ou manipule des aliments, comme les restaurants et les établissements de restauration. Elles sont également présentes dans les maisons, où elles vivent notamment dans les cuisines et les évacuations.

Les espèces les plus communes en Europe sont Blattella germanica (blatte germanique), Periplaneta americana (blatte américaine), Blatta orientalis (blatte orientale) et Supella longipalpa (blatte rayée).

Comprendre le comportement des blattes

Bien qu'elles s'adaptent très bien à différentes conditions, les blattes ont besoin de quatre ressources essentielles pour survivre et prospérer : de la nourriture, de l'eau, de la chaleur et un abri. Elles se regroupent naturellement dans les endroits propices à ces conditions.

Les blattes germaniques, qui constituent le principal problème en Europe, nécessitent une chaleur particulière et vivent donc généralement à l'intérieur. Les blattes orientales, beaucoup plus grosses, vivent également à l'extérieur des maisons.

Bien que les blattes orientales parcourent de plus longues distances que leurs homologues germaniques pour trouver de la nourriture, elles ne s'écartent généralement que de quelques mètres des fissures, rainures et espaces vides dans lesquels elles élisent domicile pour chercher de la nourriture et de l'eau.

Les deux espèces recherchent activement l'obscurité et bon nombre de leurs individus passent le plus clair de leur temps dans des abris protégés, ne sortant que pour partir en quête de nourriture et d'eau.

Les blattes préfèrent les aliments très énergétiques, tandis que les aliments très gras, moisis ou détériorés les répugnent.

Tandis que les mâles recherchent activement de la nourriture pendant plusieurs jours, les femelles ne consacrent pas plus de 25 % de leur vie à cette activité et peuvent survivre pendant plus ou moins 45 jours sans nourriture, tant qu'elles ont accès à de l'eau. Les jeunes nymphes consacrent, elles aussi, relativement peu de temps à la recherche de nourriture.

Les recherches de nourriture ont lieu presque exclusivement la nuit et la présence humaine les en dissuade. Les individus appartenant à des groupes plus importants sont plus actifs et ont un appétit moins sélectif que les populations plus petites, car ils doivent faire face à une concurrence plus intense pour se nourrir.

Étant donné que les blattes sont considérées comme incapables de détecter les odeurs à plus de quelques centimètres, la localisation des aliments semble être fortuite, mais optimisée par les itinéraires empruntés régulièrement et basée sur l'expérience. S'ils bénéficient d'un bon approvisionnement en nourriture et en eau à proximité de leur abri, les individus n'entreront jamais en contact avec un appât placé quelques centimètres plus loin.

Avec un cycle de vie d'environ 170 jours dans des conditions favorables et la ponte d'oothèques de 30 à 40 œufs toutes les 2 ou 3 semaines, les populations de blattes germaniques peuvent augmenter massivement et très rapidement, malgré des niveaux de contrôle relativement élevés.

Planifier pour mieux contrôler

Les programmes de traitement pour le contrôle des blattes impliquant un seul cycle de traitement à base d'appâts en gel ne permettront probablement pas une destruction suffisante et durable.

Même dans les meilleures conditions, le comportement naturel des blattes ne permet que rarement la destruction de plus de 80 % des populations avec une seule application d'appâts.

Dans la plupart des cas, un contrôle durable requiert une approche intégrée fondée sur une compréhension approfondie du comportement du nuisible, une inspection complète, une bonne hygiène et un programme de traitement. L'application d'appâts de traçage et le traitement des fissures et des rainures peuvent également se révéler nécessaires.

Inspection

Étant donné que les blattes se regroupent dans des abris protégés et recherchent principalement leur nourriture la nuit, une inspection complète des zones infestées est essentielle pour planifier un traitement ciblé.

Il est préférable de procéder aux inspections la nuit avec une lampe de poche et un petit miroir souple pour rechercher des excréments, des exuvies, d'anciennes oothèques et des blattes vivantes dans les zones les moins accessibles.

La pulvérisation de pyréthroïdes dans les fissures et rainures peut également se révéler très efficace pour identifier les endroits infestés, car cela forcera les blattes à sortir temporairement dans les espaces ouverts.

Dans la plupart des cas, les bandes adhésives sont le meilleur moyen de déterminer le niveau et l'emplacement des infestations. Elles doivent être placées dans les zones fréquentées par les blattes en quête de nourriture, en particulier dans les endroits chauds et humides, comme sous les réfrigérateurs et autres appareils électroménagers, les jonctions mur/sol, le bord des installations et équipements, sous les meubles...

Nettoyage

Les infestations de blattes sont systématiquement plus importantes et difficiles à contrôler en cas de mauvaises conditions d'hygiène.

Pour lutter contre les blattes, il peut être utile de limiter la nourriture et les abris et de placer les appâts dans des endroits propres afin de réduire les sources alternatives d'eau et de nourriture et d'augmenter la probabilité de contact avec les appâts.

Les populations peuvent être contrôlées ou éradiquées en rangeant les pièces ou en supprimant les meubles ou les appareils électroménagers très infestés. Étant donné que les changements dans l'environnement semblent perturber leur comportement acquis, un nettoyage peut également être utile pour éviter que les blattes n'esquivent les appâts.

BASF propose des solutions anti-blattes complètes qui, contrairement aux approches classiques, permettent de lutter efficacement contre les blattes. Nos solutions offrent une stratégie complète, composée d'une série de produits avant-gardistes permettant de traiter des problèmes tels que l'aversion pour les appâts et la résistance aux produits chimiques.

Mise en place de l'appât

L'efficacité des appâts insecticides dépend des individus qui les consomment.

Il est donc important d'utiliser des appâts très savoureux qui conservent longtemps leur sapidité.

Malgré tout, comme la plupart des blattes limitent leurs recherches à un périmètre restreint, l'efficacité des appâts peut être sérieusement compromise s'ils sont mal placés. Pour être efficaces, ils doivent être placés le plus près possible des abris des blattes.

À l'instar des bandes adhésives, ils doivent également être bien placés si l'on souhaite intercepter les blattes plus âgées qui risquent de s'en méfier. Les appâts déposés dans les zones chaudes, humides et sombres que les blattes affectionnent tout particulièrement sont probablement les plus efficaces. Il est recommandé de retirer les panneaux d'accès pour accéder aux zones intérieures plutôt que de placer les appâts uniquement sur les surfaces extérieures.

Éradication en cascade

Pour éradiquer les infestations de façon radicale et durable, les femelles et les nymphes confinées dans les abris doivent également consommer les insecticides en quantité suffisante.

Les appâts répondent à cette exigence, puisque les femelles et les nymphes ingèrent les cadavres et excréments de leurs congénères contaminés, qui regagnent le nid pour mourir, notamment lorsque les ressources alimentaires sont limitées.

L'efficacité de cet « effet cascade » pour éradiquer les populations qui restent confinées dans les nids dépend clairement de la puissance de l'insecticide. Même la matière active la plus puissante, le fipronil, permet rarement d'éliminer totalement les infestations en une semaine, notamment lorsqu'il s'agit non pas de blattes germaniques, mais de blattes orientales. Il est également difficile d'éradiquer les populations de blattes lorsque l'infestation est relativement importante ou en présence de nombreuses autres sources de nourriture.

Traitement des fissures et rainures

Même lorsque l'appât en gel est appliqué de façon adéquate, il peut se révéler nécessaire de compléter l'intervention par un traitement des fissures et rainures.

L'efficacité des appâts insecticides moins puissants tend notamment à être limitée en raison d'un « effet cascade » moins efficace et d'une ingestion limitée.

De même, l'infestation ne peut être totalement contrôlée qu'une fois que tous les œufs ont éclos et que les nymphes ont atteint leur maturité ou consommé suffisamment d'insecticide en ingérant les cadavres contaminés ou leurs excréments.

Le meilleur moyen de surmonter ces difficultés est de compléter le traitement ciblé des principaux abris par la pulvérisation d'un insecticide à effet rémanent.

En raison de sa nature indétectable et non perceptible par les nuisibles, Mythic SC® est idéal pour traiter dans un premier temps les fissures et rainures, aussi bien pour améliorer la vitesse d'éradication le long des appâts qu'en tant que traitement principal dans les zones où les appâts risquent d'avoir une efficacité moindre. Autre outil très efficace, Fendona SC® doit être appliqué de manière à former une barrière anti-blattes, en évitant systématiquement les zones d'application des appâts.

Méthode économique

Pour que l'éradication soit la plus économique possible, il est impératif de réduire au maximum le temps de traitement et de maximiser l'efficacité des opérations.

Les applicateurs les moins expérimentés peuvent passer un temps non négligeable à positionner correctement et efficacement les appâts modernes contre les blattes.

Une nouvelle stratégie de lutte fondée sur le nombre recommandé de points d'appât plutôt que sur le nombre de points d'appât par mètre carré de zone infestée peut constituer une avancée majeure, en accélérant le temps d'application et en exploitant au maximum les avantages des produits.

Pour éviter les rappels par les clients et maximiser à la fois leur satisfaction et la rentabilité de l'entreprise, il est nécessaire d'utiliser des produits de lutte contre les blattes appropriés et efficaces (comme Goliath Gel).

Traitement intégré

Les appâts sont devenus le traitement de premier choix dans la plupart des programmes de lutte antiparasitaire, pour leur praticité, leur facilité d'utilisation et leur incidence minimale sur la vie des clients, mais également pour des questions d'odeur et d'exposition.

Dans la plupart des interventions de lutte contre les blattes effectuées dans les habitations ou dans les cuisines commerciales et les restaurants, l'utilisation d'un appât bien formulé sous forme de gel, comme Goliath® Gel, est essentielle.

En revanche, pour les surfaces plus grandes comptant de nombreuses cavités, telles que les sites de transformation alimentaire et de nombreux entrepôts et usines, la pulvérisation d'un insecticide à effet rémanent, comme Fendona®, dans les fissures et rainures peut se révéler inutile. Si un traitement complémentaire est nécessaire, l'idéal est d'utiliser un insecticide non répulsif tel que Mythic® SC ou un appât contenant un autre ingrédient actif et un autre mode d'action, comme Mythic® Gel. Par ailleurs, lorsqu'il est impératif de lutter rapidement et radicalement contre l'infestation, comme c'est généralement le cas dans les restaurants et les établissements de restauration publique, un traitement complémentaire et ciblé des fissures et rainures peut se révéler très précieux pour atteindre les adultes et les nymphes confinés dans les nids.

Il n'est donc pas surprenant que la lutte moderne contre les blattes prévoie l'application d'un insecticide rémanent dans les fissures et rainures, en association avec des appâts garantissant un « effet cascade » suffisant comme Goliath® Gel.

Pour limiter le risque de voir apparaître chez les blattes une résistance aux insecticides ou une aversion pour les appâts, il est déconseillé d'utiliser une seule et même substance active ou formulation sur une période prolongée dans un même site.

Produits

Fendona®6 SC

Fendona®6 SC

La pulvérisation préférée des professionnels. Insecticide rémanent de haute performance avec effet de choc rapide.

En savoir plus
Goliath® Gel

Goliath® Gel

Goliath® Gel est un insecticide à usage professionnel, conçu pour lutter contre diverses espèces de blattes (Blattella germanica, Supella longipalpa, Periplaneta americana, Blattella orientalis).

En savoir plus
Mythic® SC

Mythic® SC

La solution complémentaire sans pyréthrinoïde dans la lutte contre les punaises de lit, les fourmis et les blattes.

En savoir plus
Mythic® Gel

Mythic® Gel

Un gel contre les blattes dont les résultats vous surprendront

En savoir plus
Top